« Le client » un film d’Asghar Farhadi


« Le client » est un film du cinéaste Iranien Asghar Farhadi dont j’adore la filmographie. Ce long métrage a déjà reçu de nombreuses récompenses dans de nombreux pays, notamment le prix du scénario au festival de cannes 2016 et l’Oscar du meilleur film étranger à Hollywood. Rien que ça.


Des récompenses amplement méritées car, à mes yeux, ce film est un pur régal. Je ne comprends pas ceux qui trouvent ce film ennuyeux, au contraire, il est passionnant, et la tension y est omniprésente, comme dans « une séparation » un autre de ces films que j’avais beaucoup apprécié en 2011. Dans ce dernier film, Il est encore question de relation humaine, d’histoire de couple, racontée dans un décor simpliste et minimaliste à la fois, avec une mise en scène extraordinairement bien maîtrisée, j’avais l’impression parfois d’être au théâtre ; c’est d’ailleurs ce qui m’a fait tenir jusqu’à la fin du film après l’histoire, bien sûr.


Asghar Farhadi fait partie de ces cinéastes dont la mise en scène et la direction d’acteur me subjuguent et me fascinent à tout point de vue. Ici, il nous plonge dans une sorte de huis clos qui ne dit pas vraiment son nom. On assiste à la décomposition de la vie des deux protagonistes : Ranaa et Emad.


Un soir, alors que Ranaa, se trouve dans la salle de bain, elle se fait agressée par un inconnu et refuse catégoriquement de porter plainte. Son époux Emad se met à la recherche du coupable. Ce qui est impressionnant dans ce film c’est la manière dont le réalisateur arrive à tourner toute sa dramaturgie autour de la scène de l’agression qui est une scène manquante du film. Et c’est ainsi, tout au long du film, il laisse un véritable espace d’imagination aux spectateurs. Par ailleurs, les sentiments comme : La vengeance, la honte, le pardon et la culpabilité sont inextricablement mêlés et l’on dissocie difficilement la fiction de la réalité.


Personnellement, je trouve qu’on est dans un film réaliste et humain avant tout. Une belle histoire de couple avec ses blessures et ses contradictions. Un thème finalement Universel qui parle à tout le monde que l’on vive en France ou à Téhéran.

#LeclientunfilmdAsgharFarhadi

Plafond Noir 

© Cinékry-prod - 2020